Livre des Fous du Roi, " POUR une Constitution universelle ! "

Une idée réelle 


Ca paraissait déjà être une évidence dès 1994-1996, avec des prémices, sans aucune connaissance, juste en ayant un intérêt pour l'histoire, les cartes et leurs atlas du monde. Atlas géographique contemporain et atlas historique avec tous les mouvements de migration, création et destruction/disparition d'empires, de royaumes... Avec toutes ces guerres... pour finalement n'y voir sur ces cartes que des frontières qui n'avaient aucun sens dans le Temps, à part celui donné à un temps " t ".

Les Hommes et la Nature devaient forcément être unis les uns aux autres dans le Monde, sur cette Terre et Au-delà, dans l'Espace. Pourquoi ces divisions ? Bien sûr il faut préserver les diversités culturelles (patrimoine, culinaire, linguistique, religieuse...) mais il doit y avoir en premier de tout la liberté et donc les frontières ne sont pas admissibles. Le constat paraissait plus qu'évident et simple à 16 ans.

Depuis rien n'a montré le contraire de cette évidence, bien au contraire : mettre en avant les différences des uns et des autres ne mènent qu'aux conflits et non aux échanges. Le but ? Conserver le pouvoir (ou les pouvoirs) et ce qui va avec (l'argent).

Les Hommes doivent être unis au sein d'une organisation regroupant Régions et Nations dans deux assemblées " internationales ", un gouvernement universel représentatif de ces régions et nations. Une Cour de justice et pénale universelle... Ces instances sont indispensables pour éliminer les guerres et voir plus loin dans le petit et l'éloigné. L'Homme ne peut rien faire à long terme de sein en dehors de la Nature (flore et faune), il a le devoir de la conserver comme telle, ses besoins irrépressibles ne peuvent être sans limites. Il y a des intérêts universels ! Et les gouvernants doivent s'y soumettre. Ou les Hommes et leur Nature les démettront encore. Les Hommes ont ce devoir de résistance et ce droit à l'insurrection tant que cette Constitution universelle n'est pas mise en oeuvre, c'est un droit et devoir naturel contre l'oppression des gouvernants et des Etats, et alors les guerres se poursuivront, inéluctables, tant que ceux-ci se contenteront de leurs intérêts propres.


Ces petits voyages n'ont fait que conforter cette idée d'une nécessaire réorganisation des choses, de la prise en compte de l'environnement (une " décroissance " est évidente) et de la redistribution des richesses produites par tous mais profitables qu'à certains (il faut une coopération et des échanges culturels équitables)...

Pour beaucoup de voyageurs, il ne faut pas se mêler de la politique, le voyageur doit juste être un observateur et renvoyer le " beau ". De part mon caractère, c'est impossible, les voyages sont une très bonne occasion d'analyser les choses et d'en voir les revers, nombreux, attristants, révoltants. Sans critiques, le voyage n'apporte rien et il est nécessaire de remettre en question le monde dans lequel on vit. N'est-ce pas le but profond des voyageurs d'imaginer un autre monde ? Pourtant rare sont ceux qui le font ouvertement, dommage peut-être.

C'est cependant réconfortant d'écouter dans des documentaires..., au retour de voyages, des prix nobels, parfois décédés, alerter le monde sur la nécessité de créer une communauté humaine " unique " et de préserver la Terre... On a moins le sentiment d'être " à côté de la plaque " !





www.damiette.com - Since June 2007 - cap.woot@gmail.com